PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
56 livres disponibles, 5 livres reçus par abonné en mai : PocheTroc ça marche !
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Acide sulfurique

 
 
 
 
Echange 'Acide sulfurique' par 'Amélie Nothomb' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 212 pages (141 g)
Editeur : 

Le Livre de Poche

Edition : 
2 mai 2007
Langue : 
Français
Catégorie : 

1 point
En cours d'échange
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion

Acide sulfurique de Amélie Nothomb a été lu par 20 pochetroqueurs.
Acide sulfurique de Amélie Nothomb est dans la PAL de 3 pochetroqueurs.

 
Présentation de l'éditeur
 
Concentration : la dernière-née des émissions télévisées. On enlève des gens, on recrute des kapos, on filme… Tout de suite, le plus haut score de téléspectateurs, l'audimat absolu qui se nourrit autant de la cruauté filmée que de l'horreur dénoncée.
Etudiante à la beauté stupéfiante, Pannonique est devenue CKZ 114 dans le camp de concentration télévisé. Le premier sévice étant la perte de son nom, partant de son identité. Zdena, chômeuse devenue la kapo Zdena, découvre en Pannonique son double inversé et se met à l'aimer éperdument. Le bien et le mal en couple fatal, la victime et le bourreau, la belle et la bête aussi. Quand les organisateurs du jeu, pour stimuler encore l'audience, décident de faire voter le public pour désigner les prisonniers à abattre, un tollé médiatique s'élève mais personne ne s'abstient de voter et Pannonique joue sa vie…

Les jeux du cirque modernes : téléréalité, voyeurisme, ignominie, bonne conscience, dénonciation moralisante y ont partie liée. Un monde de bêtise et de cruauté, d'hypocrisie bien-pensante où l'individu a perdu toute liberté d'agir puisque tout est récupéré, où même la dénonciation du système appartient au système. Et cependant qui dit victime dit désir de sauver sa peau.
En premier chef de reconquérir la faculté de nommer, le début de l'humanité selon Nothomb
 
Commentaire de Branquignol (Pochetroqueur - ) - 26 octobre 2013
 
Note: 4 sur 5
 
Tres bon !
 
Voila un petit bouquin comme on les aime, pas trop lourd mais avec des bonnes réflexions, bien pensées et bien dosées. Le thème un peu classique maintenant mais l'ensemble est très bon...
 
 
Commentaire de cmoi (Pochetroqueuse - ) - 4 octobre 2013
 
Note: 4 sur 5
 
Original...
 
Même si l histoire m'a fait penser à "Marche ou crève" de Stephen King j'ai vraiment bien aimé ce livre. Une très bonne surprise.
 
 
Commentaire de eva71 (Pochetroqueuse - ) - 6 mars 2013
 
Note: 5 sur 5
 
De l'excellence !
 
Original et surprenant, ce camp de concentration version moderne et télévisé, concernant le texte, juste de l'excellence, voila encore une belle preuve du talent d'amelie nothomb ! ce livre reste un de mes préférés de cet auteur, avec attentat et journal d'hirondelle
 
 
Commentaire de S.M. (Pochetroqueuse - ) - 24 juillet 2010
 
Note: 5 sur 5
 
Sidérant !!!!
 
Mon roman préféré d'Amélie ! Si si, elle peut aller encore plus loin dans le cynisme : ce roman m'a coupé le souffle et laissera encore longtemps son empreinte en moi !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce livre dans d'autres éditions/collections
 
 
 
 
Bientôt disponible
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de Amélie Nothomb
 
 
 
 
Hygiène de l'assassin
 
 
Les Catilinaires
 
 
Le sabotage amoureux
 
 
Antéchrista
 
 
Biographie de la faim
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
S'il braille, lâche-le...
(Chester Himes)
 
 
Rocheflame
(Claude Michelet)
 
 
Le quatuor indien, tome 1 : Le joyau de la couronne
(Paul Scott)
 
 
La tranchée d'Arenberg
(Philippe Delerm)
 
 
Un long dimanche de fiançailles
(Sébastien Japrisot)