PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
89 livres disponibles, 5 livres reçus par abonné en novembre : PocheTroc ça marche !
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Bof!

 
 
 
 
Echange 'Bof!' par 'Moravia' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Poche : 252 pages
Editeur : 

Le Livre de Poche

Edition : 
31 janvier 1996
Langue : 
Français
Catégorie : 

1 point
En cours d'échange
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion
 
Bof!, Moravia
 
Dans Bof ! des femmes de milieu et d'âge différents conversent avec nous, sur un ton familier, tragique, comique, souvent voilé d'ironie, de la haïssable ambiguité de leur destin qui les force à agir de façon absurde ou folle, bien que leur conscience leur dise qu'elles devraient faire autrement.
Malgré leur complaisance narcissique vis-à-vis d'elles-mêmes, elles supportent mal cette dualité qu'aggrave encore leur solitude de femmes mal aimées.
Et c'est avec de Bof ! qu'elles lancent d'un ton méprisant aux adultes qu'elles n'ont jamais pu être, qu'elles expriment leur lassitude des hommes et leur déconvenue devant de stupides comportements.
Une fois encore Maravia, maître incontesté de ces courts chefs-d'oeuvre que sont ses nouvelles, entraîne ses lecteurs dans le passionnant univers freudien dont il n'ignore aucun détour...
 
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Quel bonheur !
(Gila Lustiger)
 
 
Liberté pour les ours !
(John Irving)
 
 
L'Etat de l'Angleterre, précédé de "Nouvelle carrière"
(Martin Amis)
 
 
Le temps s'en va, madame...
(Flora Groult)
 
 
La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi...
(Rachel Joyce)