PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
53 livres disponibles
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Elle danse dans le noir

 
 
 
 
Echange 'Elle danse dans le noir' par 'René Frégni' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 139 pages (100 g)
Editeur : 

Gallimard

Edition : 
18 octobre 2001
Langue : 
Français
Catégorie : 

1 point
livre indisponible
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion

Elle danse dans le noir de René Frégni a été lu par 3 pochetroqueurs.
Elle danse dans le noir de René Frégni est dans la PAL de 1 pochetroqueur.

 
Elle danse dans le noir, René Frégni
 
Sa femme lui a dit un soir :"Je n'ai plus de désir pour toi." Le lendemain elle partait avec leur petite fille de six ans, Marilou. Le choc terrible, le projette quatre ans en arrière, lors de la disparition de sa mère.Présent et passé se téléscopent.
Dans la touffeur de l'été, René Frégni ne dort plus, son coeur bat trop fort, écrase tout. C'est un homme foudroyé qui se débat, qui s'accroche aux mots pour ne pas se pendre.
Un hymne d'amour à toutes les amoureuses.

Prix Paul Léautaud 1998.
 
Commentaire de FanLivre (MR) (Pochetroqueuse - ) - 4 novembre 2018
 
Note: 5 sur 5
 
Eblouissant et bouleversant
 
Le récit couvre six mois : la maladie de la mère de l'auteur et son décès.

Il y a certes, des passages douloureux qu’on lit la gorge serrée : il y évoque les nombreux mois de souffrance de sa mère qui, parce qu’elle porte un immense amour à ce fils qui refuse de la voir mourir, a accepté des traitements médicaux barbares et un acharnement thérapeutique qui l’ont martyrisée. Il se reprochera le reste de sa vie son entêtement à refuser l’inéluctable qui a conduit sa mère à supporter tant de souffrances.
Cette mort va le dévaster (‘’Jamais je n ‘avais connu une si atroce souffrance’’) mais il refuse ce départ (‘’Dans son lit d’hôpital ma mère quittait son corps et entrait dans le mien où elle allait vivre désormais’’) et décide de continuer à la faire vivre au-delà de la mort (‘’Elle, ma mère, ma si douce mère, j’allais l’emporter avec moi pour qu’elle ne manque jamais de lumière et d’amour sur tous les chemins de la terre’’).

Ce livre n’est pas triste. C’est un immense cri d’amour de l’auteur pour sa mère et pour sa petite fille qui l’aide à surmonter cette douleur (‘’Mon bébé, j’ai tellement besoin de toi, de ton bonheur, de ta vie. Tu n’imagines pas à quel point tu m’aides à me lever, à me coucher, à marcher. Ta force est immense’’). Il est truffé d’anecdotes et de souvenirs gais et poétiques ; il y a aussi quelques belles rencontres. Les lecteurs de ‘’Je me souviens de tous vos rêves’’ et de ‘’La fiancée des corbeaux’’ du même auteur sauront de quoi je parle.

A un journaliste qui lui disait, à propos de ce livre : « Proust disait que ‘’les morts vivent’’. Grâce à ce roman qui est de toute beauté, vous avez offert à votre maman un ‘’cercueil de papier’’. Vous lui avez offert sa résurrection », il a répondu : « Oui, ma mère n’est pas morte. Elle me tenait la main dans les rues de Marseille. Elle m’a ouvert les portes du monde et de la sensualité. Marseille était bleue dans le sourire de ma mère. Ma mère m’accompagne partout où je vais, elle veille sur moi et je veille sur elle. Rien n’est plus grand que cette douceur. Si j’étais passé sous les roues du tramway, enfant, elle se serait occupée de moi sans jambes. Je m’occupe d’elle, sans vie. J’écris des livres où elle est vivante et elle est partout autour de nous. »

‘’Elle danse dans le noir’’ est exactement cela.
 
 
Commentaire de nini13 (Pochetroqueuse - ) - 23 septembre 2012
 
Note: 5 sur 5
 
Hymne à l'amour des Mamans
 
Un vrai régal et un hommage à l'Amour de toutes les mamans.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de René Frégni
 
 
 
 
L'été
 
 
Le Voleur d'innocence
 
 
Tendresse des loups
 
 
Lettre à mes tueurs
 
 
On ne s'endort jamais seul
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Le tour du malheur, tome 4 : L'homme de plâtre
(Joseph Kessel)
 
 
S'il braille, lâche-le...
(Chester Himes)
 
 
Sous le vent du monde, tome 1 : Qui regarde la montagne au loin
(Pierre Pelot)
 
 
Un long dimanche de fiançailles
(Sébastien Japrisot)
 
 
L'enfant qui devint fou d'amour : suivi de Pauvre laid !
(Eduardo Barrios)