PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
119 livres disponibles
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

La guerre d'Indochine, tome 2 : L'illusion

 
 
 
 
Echange 'La guerre d'Indochine, tome 2 : L'illusion' par 'Lucien Bodard' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 450 pages
Editeur : 

Gallimard

Edition : 
6 février 1973
Langue : 
Français
Catégorie : 

2 points
livre indisponible
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion
 
La guerre d'Indochine, tome 2 : L'illusion, Lucien Bodard
 
Il faut voir les pilotes au manche, la figure épuisée, les yeux creux ! Ils sont sales, négligés, mal rasés, avec un semblant d'uniforme, souvent encore en proie à la gueule de bois. Et quelle suprême indifférence pour piloter ! Le chic, c'est de lire en même temps un roman policier ou de peloter une passagère. Il faut vraiment un sale temps pour qu'un équipage daigne faire attention. Ce sont tous des as, évidemment, mais presque tous avec un défaut, un passé qui les ont relégués là. Que de figures parmi eux !
 
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de Lucien Bodard
 
 
 
 
La mésaventure espagnole
 
 
La guerre d'Indochine, tome 4 : L'aventure
 
 
La guerre d'Indochine, tome 1 : L'enlisement
 
 
Les grandes murailles
 
 
La Chasse à l'ours
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Madame, vous êtes une prof de merde !
(Charlotte Charpot)
 
 
Ta carrière est fi-nie !
(Zoé Shepard)
 
 
C'est plus grave que ce qu'on vous dit...mais on peut s'en sortir !
(Pierre Larrouturou)
 
 
Bas les voiles !
(Chahdortt Djavann)
 
 
Les fautes de français ? Plus jamais !
(Julien Lepers)