PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
90 livres disponibles, 5 livres reçus par abonné en novembre : PocheTroc ça marche !
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

La joie de vivre

 
 
 
 
Echange 'La joie de vivre' par 'Emile Zola' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 443 pages (322 g)
Editeur : 

LGF - Livre de Poche

Langue : 
Français
Catégorie : 

2 points
En cours d'échange
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion

La joie de vivre de Emile Zola a été lu par 4 pochetroqueurs.
La joie de vivre de Emile Zola est dans la PAL de 1 pochetroqueur.

 
La joie de vivre, Emile Zola
 
Dans un petit village de pêcheurs des côtes normandes, Pauline Quenu, devenue orpheline, est recueillie par les Chanteau, auxquels elle se dévoue entièrement. Éprise de Lazare, le fils - double inquiet de l'écrivain -, elle se voue à son bonheur, malgré lui et au prix des plus grands sacrifices. Conçu par Zola comme une oeuvre « sur la douleur et la bonté », La d`oie de vivre, douzième volume des Rougon-Macquart, est un roman sur la mort, la disparition brutale des êtres ou l'étiolement de chaque jour. Marqué par un pessimisme à la Schopenhauer, c'est l'un des livres les plus personnels de l'écrivain.
 
Commentaire de M.L.C. (Pochetroqueuse - ) - 31 janvier 2013
 
Note: 5 sur 5
 
Un titre trompeur
 
Sous son titre aux allures printanières, ce roman est une machine à broyer les espoirs. Arrivée enfant dans un foyer au bord de la faillite, Pauline ne savait pas qu’elle y entrait pour toujours et sans espoir de recouvrer sa liberté. Les scrupules n’ont pas fait long feu et même la générosité de l’enfant a été pillée. Pauline est la bonté même et elle fait tout pour se corriger de ses travers afin d’apporter une félicité sereine dans un foyer rongé par la mesquinerie. La joie de vivre ? Pauline en est débordante, mais tout empêche son épanouissement. L’aigreur contamine toutes choses et l’entourage de la jeune femme semble s’acharner à détruire toutes les pousses des joies simples. « C’était donc possible ? La charité ne suffisait pas, on pouvait aimer les gens et faire le malheur : car elle voyait son cousin malheureux peut-être par sa faute. » (p. 291) L’abnégation de Pauline confine au sacrifice et son existence est phagocytée par des ingrats et des insatisfaits.

Ne vous fiez pas au titre bien innocent du roman : Zola signe ici un tableau très violent. À l’instar de la mer qui ravage les côtes de Bonneville, une tempête sourde souffle sous le toit des Chanteau. Dans cette marine mesquine, Pauline est un bateau en perdition et Zola est la puissance supérieure qui relance les vagues. Beaucoup ont rapproché ce roman de celui de Balzac, Eugénie Grandet : il s’agit en tout cas de deux destins de femmes sacrifiés au bon vouloir des égoïstes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce livre dans d'autres éditions/collections
 
 
 
 
Non disponible
 
 
Non disponible
 
 
Bientôt disponible
 
 
Bientôt disponible
 
 
Bientôt disponible
 
 
Non disponible
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de Emile Zola
 
 
 
 
Jacques Damour, suivi de "Le Capitaine Burle"
 
 
Écrits sur le roman
 
 
Germinal
 
 
L'assommoir
 
 
L'Oeuvre
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Laisse pleurer la pluie sur tes yeux
(Valérie Valère)
 
 
O Verlaine !
(Jean Teulé)
 
 
Le temps des poisons, tome 1 : On a tué la reine !
(Juliette Benzoni)
 
 
La Femme de Berroyer est plus belle que toi, connasse !
(Berroyer)
 
 
Une épouse presque parfaite !
(Laurie Colwin)