PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
Catalogue
 
Mon compte
 
Comment ça marche ?
 
S'abonner
 
 
 
 
 
132 livres disponibles, 5 livres reçus par abonné en juillet : PocheTroc ça marche !
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Le Bonheur plus fort que l'oubli. Comment bien vivre avec Alzheimer

 
 
 
 
Echange 'Le Bonheur plus fort que l'oubli. Comment bien vivre avec Alzheimer' par 'Colette Roumanoff' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 256 pages (140 g)
Editeur : 

Seuil

Edition : 
25 août 2016
Langue : 
Français

1 point
livre indisponible
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion
 
Le Bonheur plus fort que l'oubli. Comment bien vivre avec Alzheimer, Colette Roumanoff
 
Lorsque Colette Roumanoff découvre que son mari Daniel est atteint de la maladie d'Alzheimer, elle décide de tout faire pour échapper à la tragédie annoncée. S'attachant à observer les réactions du malade – ce qui le contrarie et ce qui l'inquiète, ce qui le fait sourire et ce qu'il aime, ce qui l'angoisse et ce qui le rassure – elle réussit à apprivoiser la maladie, à réduire les difficultés quotidiennes pour laisser une place au bonheur de vivre. C'est ce qui rend son témoignage si accessible, si encourageant et si utile.



Colette Roumanoff dirige depuis 25 ans une compagnie de théâtre parisienne. Elle a écrit avec sa fille Valérie La Confusionite, une pièce ludique et pédagogique sur Alzheimer. Elle tient également un blog : bienvivreavecalzheimer.com.



" Familles, médecins, soignants, tous y trouveront une connaissance intime de ce qu'éprouve le patient et un apaisement face à leurs difficultés personnelles. " - Professeur Françoise Forette
 
Commentaire de FanLivre (MR) (Pochetroqueuse - Courbevoie) - 15 juin 2017
 
Note: 4 sur 5
 
Le bonheur malgré tout...
 
Après avoir vu Colette Roumanoff parler, dans une émission, de la maladie d'Alzheimer de son mari et de leur quotidien avec un sourire rayonnant et une positivité incroyable, je désirais lire son livre ‘’Le bonheur plus fort que l’oubli’’.

Lorsqu’elle a appris la maladie de son mari, elle s’est dit : «j'ai au moins dix ans de bonheur devant moi, il faut juste aller les chercher». Ce livre relate cette quête «à contre-courant de bien des idées reçues».

Au terme de démence d'Alzheimer elle préfère le terme de «confusionite», cette maladie étant une perte progressive de repères («le malade devient de plus en plus étranger à son environnement (…) la déconstruction des repères acquis au cours de la vie peut se lire comme un voyage à l’envers, comme si le malade avait le cerveau d’un enfant de 10 ans, de 8 ans, 6 ans, 2 ans, et enfin un cerveau de nourrisson tout en restant lui-même.»).
Sa formule : «Adapter l’environnement au cerveau du patient en changeant le mode d’emploi de la journée, en supprimant ce qui est source de stress, en améliorant le bien-être, nourrit la relation de confiance et rend la vie belle tout simplement.»

La première partie du livre (découverte de la maladie et anecdotes) m’a paru moins intéressante que la seconde partie consacrée au décodage des comportements d’un patient atteint d’Alzheimer et aux moyens utilisés par l’auteur pour améliorer le quotidien, moyens basés sur la tolérance, l’ouverture d’esprit, la compréhension, le respect et la créativité. «Concrètement, l'entourage dispose d'un pouvoir énorme pour ralentir la maladie » (interview).

Un témoignage indispensable pour les aidants de malades Alzheimer et leurs familles… mais aussi pour tous ceux qui ont tendance à grossir démesurément les petits tracas de la vie ou sont dépassés par la gestion du quotidien. Après une telle leçon de vie, on relativise beaucoup et on a des clés pour gérer ce qui nous submerge !!

Nota : en tournant la dernière page, je me suis souvenue d’un passage de ‘’On reconnaît le bonheur au bruit qu’il fait en s’en allant’’ (livre également sur l’Alzheimer) : «Même avec la maladie, on peut retrouver une autre forme de bonheur.»