PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
90 livres disponibles, 5 livres reçus par abonné en novembre : PocheTroc ça marche !
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Le monde du bout du monde

 
 
 
 
Echange 'Le monde du bout du monde' par 'Luis Sepúlveda' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 122 pages (82 g)
Editeur : 

Seuil

Edition : 
15 mars 1995
Langue : 
Français
Catégorie : 

1 point
En cours d'échange
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion

Le monde du bout du monde de Luis Sepúlveda a été lu par 5 pochetroqueurs.

 
Le monde du bout du monde, Luis Sepúlveda
 
Le vieux qui lisait des romans d'amour
Lorsque les habitants d'El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d'un homme blond assassiné, ils n'hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l'étrange blessure la marque d'un félin. Il a longuement vécu avec les Shuars, connaît, respecte la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d'amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraîne dans un conte magique, un hymne aux hommes d'Amazonie dont la survie même est aujourd'hui menacée.

Le monde du bout du monde
Un garçon de seize ans lit Moby Dick et part chasser la baleine. Un baleinier industriel japonais fait un étrange naufrage à l'extrême sud de la Patagonie. Un journaliste chilien exilé à Hambourg mène l'enquête, et ce retour sur les lieux de son adolescence lui fait rencontrer des personnages simples et hors du commun, tous amoureux de l'Antarctique et de ses paysages sauvages. Il nous entraîne derrière l'inoubliable capitaine Nilssen, fils d'un marin danois et d'une Indienne ona, parmi les récifs du Cap Horn, sur une mer hantée par les légendes des pirates et des Indiens disparus, vers des baleines redevenues mythiques.

Un nom de torero
Entre les solitudes de la Terre de Feu et une ville Berlin - dont le mur-frontière vient d'être mis à bas, deux hommes sont à la recherche du Croissant de Lune Errant, trésor millénaire. Juan Belmonte, dont le nom évoque celui d'un torero illustre, est un ancien guérillero exilé en Europe. Frank Galinsky travaillait jusqu'alors pour les services spéciaux de la RDA. En se retrouvant face à son ennemi intime, Juan devine qu'il lui faudra redoubler de prudence: l'existence de Veronica, jeune chilienne brisée par les années de dictature, en dépend. Mais il comprend aussi, à quelques pas du bout du monde, que l'aventure lui permettra de payer son unique dette.
 
Commentaire de FanLivre (MR) (Pochetroqueuse - Courbevoie) - 25 janvier 2017
 
Note: 4 sur 5
 
Roman initiatique et polar écologique
 
Ce livre commence en roman initiatique, se poursuit en polar écologique.et finit sur un mythe.

Comme pour le narrateur (son prénom n’est jamais mentionné), Moby Dick a été un grand souvenir de lecture de mon adolescence et a probablement contribué à mon amour de la mer. Je ne me suis pas engagée sur un baleinier, mais, des années plus tard, j’ai réalisé un rêve en effectuant une traversée de dix jours sur un navire commercial d’Afrique Noire en Europe … un de mes plus forts et plus beaux souvenirs (j’ai d’ailleurs mis plusieurs semaines à me réhabituer à la vie à terre !!). J’ai retrouvé dans ce roman cet autre monde qu’est la vie en mer, cette communauté que forme un équipage, la complète dépendance à la nature et cette sensation de liberté que procure le grand large.

Je me sens très concernée par la dégradation de la planète et des mers et océans en particulier : quelques plongées m’ont permis de voir des fonds marins dévastés par les pollutions en tous genres et les pêches intensives ; j’ai donc également apprécié la seconde partie du roman et les individus qui essaient avec leurs faibles moyens et beaucoup de courage de lutter contre les pollueurs et les exploiteurs (lutte du pot de fer contre le pot de fer, malheureusement). L’enquête que mène le narrateur pour tracer un navire censé être en même temps à deux endroits éloignés du globe est très instructive…

J’ai trouvé appropriée la touche ‘’légende’’ de la fin : excellent complément à la poésie du livre, elle convient bien à ce ‘’Monde du bout du monde’’ qu’est la Terre de feu, dédale de canaux et de fjords, archipel d’îles, sous des pluies fréquentes et souvent balayé par des vents violents
 
 
Commentaire de L.C. (Pochetroqueur - Aubagne) - 19 novembre 2013
 
Note: 5 sur 5
 
Poésie maritime
 
Un des meilleurs Sepulveda à mon avis. L'histoire est une quête écologique qui nous mène au bout du monde (la Patagonie) vécue comme le territoire de l'absolu. Je défie quiconque de n'avoir l'irrésistible envie de prendre directement un billet pour ce lieu magique, juste après avoir refermer ce livre. Magnifique!
 
 
Commentaire de A.B. (Pochetroqueuse - Chevilly-larue) - 24 septembre 2012
 
Note: 5 sur 5
 
Un livre qui fait vraiment voyager
 
Un très très joli livre, de ceux que j'emporterais sur une île déserte. Une intrigue captivante, des personnages à la fois "ordinaires" et hauts en couleurs, un art du conte consommé et une plongée dans une nature sauvage qui ne donne qu'une envie : y aller!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce livre dans d'autres éditions/collections
 
 
 
 
Bientôt disponible
 
 
Bientôt disponible
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de Luis Sepúlveda
 
 
 
 
Un nom de torero
 
 
Journal d'un tueur sentimental et autres histoires
 
 
Un nom de torero
 
 
Journal d'un tueur sentimental
 
 
Le vieux qui lisait des romans d'amour
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Le tour du malheur, tome 4 : L'homme de plâtre
(Joseph Kessel)
 
 
S'il braille, lâche-le...
(Chester Himes)
 
 
La tranchée d'Arenberg
(Philippe Delerm)
 
 
Sous le vent du monde, tome 1 : Qui regarde la montagne au loin
(Pierre Pelot)
 
 
Un long dimanche de fiançailles
(Sébastien Japrisot)