PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
149 livres disponibles
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Le quai de Ouistreham

 
 
 
 
Echange 'Le quai de Ouistreham' par 'Florence Aubenas' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 238 pages (168 g)
Editeur : 

Seuil

Edition : 
1er septembre 2011
Langue : 
Français

1 point
livre indisponible
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion

Le quai de Ouistreham de Florence Aubenas a été lu par 8 pochetroqueurs.
Le quai de Ouistreham de Florence Aubenas est dans la PAL de 1 pochetroqueur.

 
Le quai de Ouistreham, Florence Aubenas
 
Florence Aubenas a été grand reporter au journal Libération de 1986 à 2006, pour qui elle a couvert de nombreux événements au Rwanda, au Kosovo, en Afghanistan et en Irak, ainsi que plusieurs grands procès, dont le procès d'Outreau. Elle a rejoint le Nouvel Observateur en septembre 2006.

« La crise. On ne parlait que de ça, mais sans savoir réellement qu'en dire, ni comment en prendre la mesure. On ne savait même pas où porter les yeux. Tout donnait l'impression d'un monde en train de s'écrouler. Et pourtant, autour de nous, les choses semblaient toujours à leur place, apparemment intouchées. » Déterminée à comprendre la crise et ses mécanismes de l'intérieur, Florence Aubenas est partie pour Caen et s'est inscrite au chômage, ne déclarant qu'un baccalauréat et aucune expérience. Tout au long de ses six mois d'immersion volontaire dans l'enfer de la précarité, elle découvre les agences d'intérim, le Pôle Emploi et les arrangements frauduleux avec le code du travail, les stages et les enfilades de petits boulots payés au lance-pierre, les conditions de travail pénibles et les horaires aberrants. « Aujourd'hui, on ne trouve pas de travail, on trouve “des heures” ». Le quai de Ouistreham est à la fois une interrogation du journalisme d'investigation, une protestation véhémente, une dénonciation de la condition qui est faite aux travailleurs précaires et une revendication de leur droit à vivre dignement plutôt qu'à survivre. Sa protestation va puiser ses arguments dans la description d'un système où la politique du chiffre a remplacé la notion de social. Avec un style admirable de simplicité et de rigueur, une grande intelligence et une bonne dose d'autodérision, Florence Aubenas livre un reportage sans précédent, un témoignage objectif qui fait honneur à sa réputation d'enquêtrice.
 
Commentaire de V.Z. (Pochetroqueuse - Obernai) - 14 avril 2016
 
Note: 5 sur 5
 
Très impressionnant
 
Après plusieurs années, je me souviens encore très bien des équipes de travailleurs qui nettoient les bungalows des campings, les bateaux de croisière, ...
Ce livre a probablement fait évoluer ma compréhension des conditions de travail et donc de vie de nombre de nos concitoyens.
C'est un travail remarquable et très honnête.
 
 
Commentaire de C.P. (Pochetroqueuse - ) - 8 février 2013
 
Note: 5 sur 5
 
Poignant
 
Voilà, c'est ça la crise pour les travailleurs précaires.
Bravo à Florence Aubenas, quel talent, respect pour une journaliste si talentueuse, qui a choisi de vivre la précarité "pour de vrai" de l'intérieur.
Bouleversant
 
 
Commentaire de A.S. (Pochetroqueuse - ) - 31 janvier 2013
 
Note: 2 sur 5
 
Bof
 
Je ne l'ai pas terminé. Le sujet me semblait intéressant, le principe de l'enquête en immersion par une journaliste me ravissait mais... non je n'ai vraiment pas accroché.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce livre dans d'autres éditions/collections
 
 
 
 
Non disponible
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de Florence Aubenas
 
 
 
 
La méprise : L'affaire d'Outreau
 
 
Grand reporter : Petite conférence sur le journalisme
 
 
La Fabrication de l'information : les journalistes et l'idéologie de la communication
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Arrête ton cinéma !
(Nicole de Buron)
 
 
Madame, vous êtes une prof de merde !
(Charlotte Charpot)
 
 
Elle est chouette, ma gueule !
(Sim)
 
 
J'entre dans la vie : Derniers entretiens, mon Dieu... Je vous aime !
(Thérèse de Lisieux)
 
 
Laissez-nous faire !
(Alexandre Jardin)