PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
151 livres disponibles
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Le sacrifice du matin

 
 
 
 
Echange 'Le sacrifice du matin' par 'Guillaind de Benouville' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Livre d'occasion format poche : 630 pages (353 g)
Editeur : 

J'ai Lu

Langue : 
Français
Catégorie : 

2 points
livre indisponible
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion
 
Le sacrifice du matin, Guillaind de Benouville
 
Lorsque l'armistice de juin 40 met fin à la campagne qui, en cinq semaines, a livré leur pays à Hitler, une immense apathie, faite de stupeur et de découragement, s'empare de la plupart des Français. Mais, alors que les aînés s'abandonnent, éclate la révolte d'une jeunesse humiliée par le désastre et qui préfère mourir plutôt que d'accepter la défaite et l'occupation.
Parmi ces jeunes gens, Guillain de Bénouville, qui poursuite dans la clandestinité la lutte engagée sur le champ de bataille. Doué d'une vitalité prodigieuse et d'un sens supérieur de l'organisation, il coordonne bientôt l'action des réseaux surgis un peu partout. Avec Jean Moulin et Henri Frenay, il travaille inlassablement à leur union tout en dirigeant par ailleurs les relations de la Résistance avec le monde extérieur.
Ce que fut cette action de quatre années, il le décrit dans ce grand livre dont François Mauriac a dit : "Avec ses mille thèmes entrecroisés, Le sacrifice du matin, de Guillain de Bénouville, demeurera comme la symphonie de la Résistance."
 
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Les aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour - Marseille, 1198
(Jean d'Aillon)
 
 
A-t-on tué Susan ?
(Jean-Marie Valente)
 
 
Va donc m'attendre chez plumeau
(San-Antonio)
 
 
Avanti la musica !
(Charles Exbrayat)
 
 
Hue, Dada !
(San-Antonio)