PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
61 livres disponibles
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Les chemins noirs

 
 
 
 
Echange 'Les chemins noirs' par 'René Frégni' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 346 pages (200 g)
Editeur : 

Gallimard

Edition : 
13 février 1992
Langue : 
Français
Catégorie : 

1 point
livre indisponible
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion
 
Les chemins noirs, René Frégni
 
Un homme jeune, très jeune, commet un jour sans le vouloir un acte irréparable, et dès cet instant la vie sera pour lui une longue cavale qui le mènera de Verdun à Paris, de Paris à Marseille, de Marseille en Corse ? , de Corse en Italie, d'Italie au Monténégro, du Monténégro en Turquie, de Turquie en Grèce, et enfin de Grèce à Marseille, dans l'immédiat après-Mai 68, où il découvrira en tant qu'aide-infirmier cet autre monde qu'est l'hôpital psychiatrique. Telle est donc la trame picaresque du premier roman de René Frégni qui sait de quoi il parle, longtemps familier de la route de compagnon de l'aventure, et qui surtout exprime admirablement la solitude, la détresse, l'humour et l'inébranlable volonté de survivre d'un être désormais en marge.
 
Commentaire de FanLivre (MR) (Pochetroqueuse - ) - 22 août 2018
 
Note: 4 sur 5
 
Roman initiatique
 
J'ai découvert René Frégni en lisant ‘'La fiancée des corbeaux'' qui m'a enchantée. Dans ce roman, écrit alors qu'il est retraité dans l'arrière pays provençal, il parlait souvent de sa vie tumultueuse et bien remplie. Il avait éveillé ma curiosité et j'avais décidé de lire ses autres romans autobiographiques.

Dans ‘'Les chemins noirs'', premier roman et roman initiatique, il retrace ses débuts d'aventure et donne ainsi corps à plusieurs allusions trouvées dans ‘'La fiancée des corbeaux''.
Le jeune René vit sa vie ‘'en défense''. Il ne fait que réagir aux évènements (souvent dramatiques) qui l'accablent… quand il ne les provoque pas dans l'inconscience de la jeunesse (19-20 ans).
Tout cela l'entraine, dans un premier temps, dans un drame, puis la clochardise (« C'étaient trois clochards qui dormaient l'un dans l'autre. Je les ai regardés de plus près et j'ai pensé à moi. Qui sait s'ils n'avaient pas commencé comme moi eux aussi jadis ? Entrant dans la vie comme j'étais entré ici, par une porte dérobée des ténèbres. »), ensuite une cavale rocambolesque (« Il y en avait des flopées de routes qui partaient fouiller par le monde des destins fugitifs. C'est l'instant le plus dur de choisir son chemin. Après, les tracas de la vie vous roulent au jour le jour comme les accidents du sol un ruisseau. ») ; il va rencontrer le pire (misère, bêtise, sadisme, etc…) et le meilleur (solidarité, amour, etc…).
Dans un deuxième temps, un événement imprévu et déterminant pour le reste de sa vie va le ramener dans un parcours plus standard (retour en France, logement, travail)… mais on n'échappe jamais complètement à son passé ; la marginalité lui colle aux basques !

L'écriture de cet écrivain n'est pas un français pour puristes intégristes mais souvent si poétique que je me régale en le lisant (« Dans la pénombre, j'avalai de la plage. Les vagues couvraient mes pas. C'est l'amie du fuyard, la vague. Pas de bruit, pas de trace. Sitôt passé, sitôt léché. Une mer qui veille sur chacun de vos pas. »). Et puis, quelle vie pour un jeune homme semblant très banal au départ : un enchaînement de désastres (symbolisés par le noir omniprésent et les ténèbres souvent évoquées) et un instinct de survie très puissant ! En deux ans, il en fait plus que le citoyen lambda dans une vie entière. Et ses expériences en milieu militaire et en milieu psychiatrique font froid dans le dos.

Ce roman a reçu le Prix Populiste qui récompense une oeuvre romanesque qui « préfère les gens du peuple comme personnages et les milieux populaires comme décors à condition qu'il s'en dégage une authentique humanité ». Le décerner à ce roman est un choix judicieux !

A l'autobiographie se mêle la fiction, à l'évidence. C'est ce mélange parfaitement dosé de réalité et d'invention qui rend ce roman addictif.


Si vous souhaitez découvrir cet écrivain, je vous recommande de commencer par ‘'La fiancée des corbeaux'' où l'auteur donne libre cours à sa poésie, sa sérénité d'homme en fin de parcours et ses souvenirs. Puis approfondissez ceux-ci avec ses autres romans autobiographiques.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de René Frégni
 
 
 
 
Elle danse dans le noir
 
 
L'été
 
 
Le Voleur d'innocence
 
 
Tendresse des loups
 
 
Lettre à mes tueurs
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Sous le vent du monde, tome 1 : Qui regarde la montagne au loin
(Pierre Pelot)
 
 
Un long dimanche de fiançailles
(Sébastien Japrisot)
 
 
Et après...
(Guillaume Musso)
 
 
Azteca, tome 1
(Gary Jennings)
 
 
Tant que la terre durera, tome 1
(Henri Troyat)