PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
138 livres disponibles
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Médecin des morts

 
 
 
 
Echange 'Médecin des morts' par 'Karl von Vereiter' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 315 pages
Editeur : 

Gerfaut

Langue : 
Français
Catégorie : 

1 point
livre indisponible
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion

Médecin des morts de Karl von Vereiter a été lu par 2 pochetroqueurs.

 
Médecin des morts, Karl von Vereiter
 
« On a beaucoup écrit, beaucoup parlé de l'Enfer, mais on l'a toujours situé hors de ce monde, loin des frontières matérielles de la Terre, dans le domaine incertain et confus de l'au-delà. Pourtant, il n'est pas aussi éloigné que cela. Karl Von Vereiter l'a trouvé tout d'abord en lui-même, ensuite derrière les barbelés d'un camp d'extermination nazi.
Un enfer inimaginable où la douleur et la souffrance sont devenues des lois qui régissent la vie des déportés. Mais, est-ce qu'ils vivent ? Dans cet univers où règne la Brute, l'existence est synonyme 'de non-être, et la mort constitue la plus belle, la plus désirée des libérations...
Tous les rôles se trouvent renversés dans ce monde indescriptible. Les hommes y travaillent pour mourir plus vite, et les médecins se sont alliés avec la Mort, leur objectif immédiat. C'est dans cette paradoxale direction qu'agit Karl Von Vereiter, le
MEDECIN DES MORTS
« Je la serrai dans mes bras, tendrement, car elle était la seule chose qui me poussait encore à vivre. Lovée sur ma poitrine, elle ne disait rien, ne voulait rien dire des expériences qu'on faisait dans le baraquement « L » du Ranvier. Soudain, la porte s'ouvrit et le Kapo, le visage défait, m'interpela :
« — Docteur ! J'avais mis les corps des nains dans les chaudières, comme on me l'avait commandé, pour en ôter la chair avant d'envoyer les squelettes au Musée d'Ethnologie de Berlin...
« — Et bien ? lui demandai-je.
« — Des Polonais sont allés attiser le feu. Ils ont cru qu'on préparait un repas... et, ils ont bouffé les petits hommes ! ».
 
Commentaire de A.B. (Pochetroqueuse - ) - 18 mai 2013
 
Note: 1 sur 5
 
Beurk !
 
Je pensais trouver un vrai témoignage sur les camps de la part d'un auteur allemand, au vu du signataire du roman, mais au bout de 200 pages parcourues "en diagonale", j'ai jeté l'éponge après avoir été explorer ce qui se dit sur cet auteur sur lequel je me posais de plus en plus de questions...J'ai cherché longtemps avant de tomber sur un blog informé. Et surprise, il n'est pas allemand, mais espagnol :
"Ce que j’aime bien avec les éditions Gerfaut c’est que toutes leurs histoires sont tirés de fait réels, seuls les noms ont été changés. Ouais bien sûr. Et moi je suis Saint-François.
D’ailleurs ne vous y trompez pas. Karl von Vereiter est autant allemand que moi je suis Saint. C’est un pseudo qui est gage de véracité ainsi que l’utilisation de nombreux termes allemands tout au long du récit.

L’auteur est espagnol, de son vrai nom Enrique Sanchez Pascual. Son statut de combattant républicain le contraint à l’exil à la fin du conflit espagnol. Il se réfugiera en France puis retournera quelques années plus tard en Espagne où il purgera une peine de prison..." (Blog, les divagations du caniveau)... ce qui fiche un sacré coup à ce "témoignage" qui voudrait passer pour autobiographique. Je trouvais étonnant que la bio ne figure pas sur le livre... Me voilà donc éclairée. Le livre se lit facilement bien sûr, mais les idées véhiculées font dresser les cheveux sur la tête parce que le recul n'y est pas. Si quelqu'un ignore encore quelles horreurs s'expérimentaient dans les reviers, il en trouvera ici un vrai florilège... A cela s'ajoute un salmigondis de situations sentimentales improbables et/ou salaces tout juste bonnes à frapper au dessous de la ceinture. Ce n'est même pas un roman de gare, plutôt un livre d’égouts que je ne remettrai pas en stock et qui va aller se faire recycler sans regret. Je me sens sale d'avoir tenu ce livre... J'encourage les indécis et les incrédules à consulter les pages internet fort instructives consacrées à Enrique Pascual Sanchez : la réalité dépasse bien largement les faits évoqués par le blog précité. Dommage qu'il n'y ait pas de note 0 pour les livres à vomir.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de Karl von Vereiter
 
 
 
 
Quand le sang abreuve les dunes
 
 
L'oasis de la mort
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Les aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour - Marseille, 1198
(Jean d'Aillon)
 
 
Danger public !
(Mathieu Goguel)
 
 
Prends garde à toi !
(Patricia Wentworth)
 
 
Chien de métier !
(Oliver Bleeck.)
 
 
Cache-toi si tu peux !
(Mary Jane Clark)