PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
177 livres disponibles, 5 livres reçus par abonné en septembre : PocheTroc ça marche !
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

 
 
 
 
Echange 'Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur' par 'Harper Lee' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 447 pages (225 g)
Editeur : 

Le Livre de Poche

Edition : 
23 août 2006
Langue : 
Français
Catégorie : 

1 point
En cours d'échange
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee a été lu par 27 pochetroqueurs.
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee est dans la PAL de 8 pochetroqueurs.

 
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee
 
Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au cœur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès. Il ne suffit pas en revanche à comprendre comment ce roman est devenu un livre culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays. C'est que, tout en situant son sujet en Alabama à une époque bien précise - les années 1930 -, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal.
Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique. Couronné par le Prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde entier.
 
Commentaire de FanLivre (MR) (Pochetroqueuse - Courbevoie) - 30 novembre 2015
 
Note: 5 sur 5
 
Roman universel
 
Classique de la littérature américaine, ce livre a connu un succès planétaire (30 millions d’exemplaires vendus, traduit dans 30 langues) ; un peu roman historique, roman policier et roman autobiographique, c’est surtout un roman initiatique et un roman universel

- Roman historique : l’histoire se déroule sur fond de racisme et de ségrégation dans un gros bourg d’un état du sud des Etats Unis alors que la Guerre de Sécession est terminée depuis quelques dizaines d’années. Roman policier : il y a crime, enquête, procès. Roman autobiographique : des éléments du livre semblent directement puisés dans la vie de l’auteur.
- Roman initiatique : trois ans de la vie d’une famille et d’un bourg racontés par Jean Louise, surnommée Scout (le livre commence lorsqu’elle a 5 ans et se termine lorsqu’elle en a 8) ; ce n’est pas bébête (comme on aurait pu le craindre) car Scout est un véritable garçon manqué doté d’une forte personnalité et très en avance pour son âge. Tout est réaliste, juste et profond : les relations frère-sœur (ayant deux frères, je me suis retrouvée à chaque ligne), les relations père-enfants (un père humaniste et fort dont l’obsession est de donner en permanence le meilleur exemple à ses enfants dont il est très proche), les relations famille-enfants (certains membres de la famille sont plus faciles à supporter que d’autres), les relations adultes-enfants (les règles, les incompréhensions réciproques), les relations voisins-enfants (un éventail de voisins du plus cool au pire enquiquineur). Les événements banals et dramatiques sont vus à travers les yeux d’une enfant très mûre pour son âge et très impliquée : c’est le passage de l’insouciance à la perception de la réalité et à la perte de l’innocence ; cela pourrait paraître lourd… il n’en est rien car Scout est une petite fille très drôle, très spontanée et très franche et son récit est savoureux.
- Roman universel : je laisse la parole à l’auteur de la postface du livre : ‘’Le texte de Harper Lee, d’une infinie drôlerie, est un enchantement. Il a la légèreté et le poids que recherche le véritable amateur de roman et cette vertu si rare de pouvoir être lu à tout âge, quelle que soit l’éducation qu’on ait reçue, de quelque pays que l’on vienne, à quelque sexe que l’on appartienne. Il est vraisemblable que l’on n’en fera pas tout à fait la même lecture, mais on y trouvera nécessairement un univers communiquant avec le sien par le miracle de l’écriture et de l’enfance.

En résumé, un texte à la portée universelle (il est d’ailleurs inscrit sur les listes de lectures des écoliers américains) et, hélas, d’une actualité brûlante.


NB1 – Le roman a été adapté au cinéma en 1962 : To Kill a Mockingbird (Du silence et des ombres, en VF) ; le film a obtenu trois Oscars.

NB2- ‘’Va et poste une sentinelle’’, considéré comme la suite de ‘’Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur’’, est paru en 2015 sur fond de polémique : il semblerait qu’Harper Lee ne voulait pas que soit publié ce manuscrit écrit avant son best-seller ; la sortie du livre est intervenue après la mort de sa sœur qui défendait ses droits depuis qu’elle était profondément handicapée.
 
 
Commentaire de D.G. (Pochetroqueuse - Courbevoie) - 3 novembre 2013
 
Note: 5 sur 5
 
Attention chef d'oeuvre
 
Ce roman m'a beaucoup surprise, je m'attendais plus à une histoire concentrée sur l'affaire Robinson...et c'est un roman sur l'enfance et sur les désillusions de celle-ci lorsque l'héroïne se rend compte des inégalités qui existent dans la société américaine de cette époque (entre blancs et noirs et entre riches et pauvres).
ma surprise a été une très bonne surprise! Scout est un garçon manqué particulièrement vive d'esprit. Avec son frère Jem et son ami Dill, ils font les 400 coups, ils tourmentent notamment leur étrange voisin, Boo Radley, qui ne sort jamais de chez lui.
Vient ensuite l'heure du procès et de toutes les animosités qu'il déclenche dans le comté de Maycomb.
J'ai beaucoup aimé cette lecture que j'ai trouvé vraiment rafraichissante au début et même si il y a des passages plus durs par la suite, Scout reste toujours aussi fraiche!

C'est le genre de petit bijou que je souhaiterais trouver plus souvent
 
 
Commentaire de F.M. (Pochetroqueuse - Perrigny les dijon) - 2 août 2013
 
Note: 5 sur 5
 
Une merveille
 
Magique, tendre, émouvant, vrai!
je l'ai lu, je l'ai relu, je le relis, ce roman est toujours aussi beau...
 
 
Commentaire de S.F. (Pochetroqueuse - Volmerange lès boulay) - 20 novembre 2012
 
Note: 3 sur 5
 
Déçue...
 
J'ai commandé ce livre suite aux commentaires enthousiastes lus sur le site, et non suite au quatrième de couverture, aussi sans doute en attendais-je trop, car je me retrouve déçue en le fermant.
Certes, l'Amérique sudiste des années 30 est bien rendue, mais au final, je trouve au livre un goût d'inachevé, car de nombreuses questions restent sans réponses (par exemple, on n'est que très peu éclairé sur le mystérieux Boo, et très peu aussi sur Dill).
Si ce livre restera un temps dans ma mémoire, c'est plus à cause de ces questions sans réponses qu'à cause du reste, mais en aucun cas je ne le classerai parmi mes livres inoubliables, et d'ici quelques mois, il sera sorti pour de bon de ma mémoire.
 
 
Commentaire de mamé LD (Pochetroqueuse - Fondettes) - 16 mars 2012
 
Note: 5 sur 5
 
Émouvant, magique
 
On ne sort pas indemme de cette lecture, on reste envouté par l'ambiance américaine des années trente, son laissé aller (fictif),cette douceur de vivre, lente mélancolique.
Tout ça sur fond de racisme, dans une petite ville où tout le monde se connait, avec ses habitants plus hétéroclites les uns que les autres.
Pas besoin de grand discours, découvrez ce livre
 
 
Commentaire de Kalliste (Pochetroqueuse - Moltifao) - 15 décembre 2011
 
Note: 4 sur 5
 
To kill a mockingbird
 
Ce livre est un hymne à l'enfance, un parcours initiatique à travers les mœurs de la société américaine des années 30. Si la première partie peut paraître lente, c'est pour mieux nous imprégner de l'ambiance et de cerner toute la complexité des personnages. Et on s'attache à eux, on veut les suivre jusqu'au bout du livre car celui-ci nous apporte une réflexion sur la vie et sur l'humanité à propos de grands thèmes comme la ségrégation raciale ou la dictature hitlérienne, mais également sur les petites choses de la vie!
Le style d'écriture est d'une grande fluidité, ce qui permet une lecture rapide et agréable. Pour tous les amateurs de littérature américaine, ce livre est un incontournable!
 
 
Commentaire de F.B. (Pochetroqueuse - Priay) - 31 juillet 2011
 
Note: 5 sur 5
 
roman très attachant
 
l'histoire d'un avocat commis d'office pour défendre un homme noir accusé d'avoir violé une femme blanche.
 
 
Commentaire de C.B. (Pochetroqueuse - Mably) - 1 novembre 2010
 
Note: 5 sur 5
 
Très bon roman
 
La seconde partie de ce roman m'a littéralement enchantée, je n'ai pas pu le lâcher tant qu'il n'était pas fini.
C'est drôle, émouvant, touchant, choquant. Une lecture inoubliable !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de Harper Lee
 
 
 
 
To Kill A Mockingbird (Mass Market Paperback)
 
 
To Kill a Mockingbird
 
 
To Kill a Mockingbird
 
 
Go Set a Watchman
 
 
Va et poste une sentinelle
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Le tour du malheur, tome 4 : L'homme de plâtre
(Joseph Kessel)
 
 
S'il braille, lâche-le...
(Chester Himes)
 
 
Rocheflame
(Claude Michelet)
 
 
Le quatuor indien, tome 1 : Le joyau de la couronne
(Paul Scott)
 
 
Un long dimanche de fiançailles
(Sébastien Japrisot)