PocheTroc : le troc de livres de poche d
Echangez vos livres
format poche
Le troc de livres d'occasion : Comment ça marche ?
 
 
 
118 livres disponibles, 5 livres reçus par abonné en octobre : PocheTroc ça marche !
  • Bénéficiez tout de suite de 7 points pour choisir vos premiers livres gratuits.
  • Gagnez des points en envoyant les livres que les autres abonnés vous commandent.
  • Avec ces points recevez gratuitement les livres d'occasion dont vous avez envie.
  • Troquez autant de livres que vous voulez.
Recherche
 
 
 
 

Ton chapeau au vestiaire

 
 
 
 
Echange 'Ton chapeau au vestiaire' par 'Nadine Trintignant' - livres d'occasion sur PocheTroc.fr

Auteur : 
Livre d'occasion format poche : 170 pages (109 g)
Editeur : 

Pocket

Edition : 
12 septembre 1999
Langue : 
Français

1 point
En cours d'échange
Je veux échanger le livre d   Je veux recevoir gratuitement le livre d
ou
Acheter ce livre neuf ou d'occasion

Ton chapeau au vestiaire de Nadine Trintignant a été lu par 1 pochetroqueur.

 
Ton chapeau au vestiaire, Nadine Trintignant
 
Avec un courage et une pudeur bouleversants, nadine Trintignant raconte le calvaire de son frère Christian, entraîné dans la nuit inexorable de la maladie d'Alzheimer.

"Un récit économe, d'une pudeur totale, impératif, émouvant"......Sophie Grassin,"l'Express"

"J'ai lu les larmes aux yeux, le récit de Nadine Trintignant.".....Bernard Rapp,"l'événement du jeudi"
 
Commentaire de C.T. (Pochetroqueur - Maixe) - 25 janvier 2013
 
Note: 5 sur 5
 
Poignant
 
Nadine trintignant nous emmene dans "le pays de la maladie d'alhzeimer" sans mélo. A lire absoluement. Grand hommage à son frère
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une sélection d'autres livres de Nadine Trintignant
 
 
 
 
Ma fille, Marie
 
 
Ma fille, Marie
 
 
Combien d'enfants
 
 
Combien d'enfants
 
 
Une étrange peine
 
 
 
 
 
 
 
Ceux qui ont aimé ce livre ont aussi échangé :
 
 
 
 
Madam'
(Xaviera Hollander)
 
 
Vive l'hôpital !
(Monique Brossard-Le Grand)
 
 
Maman, pas l'hôpital !
(Prefaut Jeanne-Marie)
 
 
Jusqu'au bout !
(Guy Gilbert)
 
 
Halte aux Jeux !
(Albert Jacquard)